L'ABC d'une cuisine fonctionnelle

L’éclatement de la famille et des rôles traditionnels a amené une nouvelle mentalité au niveau de la conception des pièces communes. Auparavant, la cuisine était réservée à l’unique préparation des repas. Aujourd’hui, pour plusieurs familles, c’est devenu une des pièces centrales de la maison, au même niveau que le salon, où toute la famille peut se réunir. De la cuisine classique, on a vu émerger différents espaces qui nous forcent à redéfinir notre manière de penser cet espace : coin déjeuner, comptoir-lunch, îlot, nouveaux accessoires (lave-vaisselle, réfrigérateur à vin, mini-four, évier supplémentaire, télévision, etc.) Bref, la liste des contraintes s’allonge et la cuisine doit pouvoir répondre aux demandes d’une famille moderne. Pour y parvenir, un type de cuisine ergonomique s’impose de manière incontestable. Voici donc quelques trucs pour faciliter l’optimisation de la conception.

Comment?

Il est d’abord primordial de définir votre profil d’utilisateur. La cuisine sera-t-elle un lieu commun ou vous en servirez-vous seulement pour les déjeuners? Faut-il prévoir un îlot ou un comptoir-lunch? Pensez au rôle que vous voulez donner à votre cuisine selon vos besoins personnels et ceux de votre famille. Vous pouvez ainsi adapter les hauteurs et les dimensions de vos espaces de travail.

D’une part, on peut augmenter l’efficacité de l’aménagement avec le traditionnel triangle de travail incluant le réfrigérateur, l’évier et la cuisinière, plaçant la distance minimale entre chaque à quatre pieds et maximale, à 9 pieds.

D’autre part, le rôle de la cuisine impliquant un utilisateur individuel s’est transformé pour offrir un espace à aire ouverte et familiale. Le triangle unique et statique n’est plus suffisant pour la conception d’une cuisine ergonomique. À ce triangle s’est donc supplanté le concept de zone de travail qui offre des possibilités plus dynamiques dans la conception de la cuisine.

Zones d’activités

Cinq zones d’activités sont à considérer lors de l’élaboration de votre plan : provision, rangement, lavage, préparation et cuisson. Cette nouvelle dynamique, de plus en plus populaire, s’adapte à toutes les formes de cuisine et permet d’optimiser au maximum l’espace disponible tout en comblant tous les besoins de la famille quant à sa cuisine. Il est donc aussi important de choisir une forme de cuisine s’appliquant à votre mode de vie ou l’espace disponible.

 


 

Trucs ergonomiques

Un autre avantage des zones d’activités est qu’elles prédisposent le rangement des articles au niveau ergonomique approprié. On trouvera donc dans la zone de provision le garde-manger et le réfrigérateur et dans la zone de rangement les différents articles ménagers comme les assiettes, les bols ou les ustensiles. On placera donc aussi près de la zone de lavage le lave-vaisselle et les articles ménagers tout en pensant à mettre près des zones de préparation et de cuisson tout ce qui est nécessaire aux repas.

Haut avec porte relevante parallèle (HHP)

De plus, il est recommandé de privilégier des tiroirs au détriment des portes pour les modules du bas, ce qui facilite l’accès complet à l’ensemble du contenu. Pour les armoires du haut, des portes avec un grand angle d’ouverture sont aussi suggérées et l’utilisation d’un maximum de hauteur par les armoires allonge l’espace. Un éclairage adéquat est aussi fortement conseillé, notamment près de la zone de travail et de préparation. Des modules incluant des poubelles et des bacs de recyclage peuvent aussi être intégrés près de la zone de lavage et de préparation.

Bref, le but ultime d’une cuisine ergonomique est l’effort minimal pour une satisfaction maximale. Adhérant à cette philosophie, EBSU a donc mis à votre disposition des modules répondant à ces besoins. Cependant, pour votre satisfaction maximale, il est important d’avoir bien cerné vos propres besoins, car une cuisine, aussi ergonomique soit-elle, doit d’abord et avant tout répondre à vos attentes.